Comment les contrôleurs prennent-ils le pouvoir?

Comment les contrôleurs prennent-ils le pouvoir?

Vidéo n°2 :

Comment les contrôleurs prennent le pouvoir ?

Aujourd’hui, on va voir comment les « contrôleurs » réussissent à se faire obéir. Si vous n’avez pas vu la vidéo sur la discipline, je vous invite à aller la regarder avant celle-ci.
Alors, à votre avis ? Comment font-ils ?
C’est la carotte et le bâton, autrement dit les récompenses et les punitions. Une des sources du pouvoir, c’est la satisfaction des besoins de l’enfant. Si tu mets la table, tu pourras manger. Si tu mets ton manteau, tu pourras aller jouer dehors. Si tu ranges ta chambre, je t’achèterai la robe que tu voulais, etc…
C’est une façon de commander en faisant des promesses.

Une autre source du pouvoir, c’est la possession de moyens visant à faire souffrir, à priver ou à gêner l’enfant. Si tu ne manges pas tes légumes, tu seras privé de télé.
C’est facile pour nous en tant qu’adulte. On a plus de pouvoirs et de moyens de récompenser et de punir l’enfant que l’enfant en a de récompenser et de punir l’adulte.
Mais, car il y a un mais, cet écart s’atténue quand l’enfant grandit et devient ado.
Une récompense, c’est essayer de susciter un comportement en attirant l’enfant avec des conséquences positives. Ça peut paraître bienveillant mais non, c’est risqué et inefficace. Ce n’est pas moi qui le dit, c’est Thomas Gordon. Et les punitions, elles, brisent la relation de confiance entre l’adulte et l’enfant et cause même des torts physiques et psychologiques.
Que ça soit les punitions ou les récompenses, l’enfant est constamment dans un état de dépendance et de crainte. Dépendance envers les récompenses et crainte des punitions.
Ce n’est pas évident de ne plus le faire. Je me surprends encore à leur promettre des récompenses. Mais mes filles ne me loupent pas : « C’est du chantage, maman ! ».
Une maman qui incite son enfant à faire une tâche comme mettre la table par exemple en lui offrant des bonbons. Mais qu’est-ce qui va se passer quand cet enfant va grandir ? Il pourra se les acheter lui-même ses bonbons et ses parents perdront beaucoup de pouvoir sur lui.
En grandissant, l’enfant trouve de plus en plus de moyens d’échapper aux punitions. On entend des parents dire : « Oh, ma fille était si gentille enfant mais maintenant, on n’a presque plus d’autorité sur elle ». On ne peut pas contrôler les autres à moins de les garder dans la dépendance et la crainte et de les empêcher de fuir la relation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *