Archives de
Catégorie : Les apprentissages

Pirater son éducation

Pirater son éducation

 

Si vous partiez à l’aventure, à la découverte de toutes vos potentialités pour récupérer toutes vos capacités?
Pirater son éducation, c’est se déprogrammer pour apprendre. Quand vous étiez enfant, on vous a sûrement dit : « t’es nul en maths, tu chantes faux, tu n’y arriveras jamais ». Ou depuis que vous êtes adulte : « c’est trop tard, tu es trop vieux ». On peut essayer de faire taire cette petite voix qui nous le rappelle en permanence. Essayez de vous faire confiance et lancez vous. Si vous avez envie d’apprendre l’anglais, à jouer du piano ou le jardinage depuis des années, c’est possible. Comme dirait André Stern, l’enthousiasme est l’engrais du cerveau. La curiosité et la motivation sont le moteur de tout apprentissage. La curiosité donne l’envie d’apprendre et la motivation donne un sens à cet apprentissage. Et vos enfants seront ravis de vous observer et de vous accompagner. L’inverse peut se produire également. Quand vos enfants se passionneront pour un sujet, vous aurez envie de réapprendre avec eux.
On apprend tous les jours et à tout âge. L’apprentissage ne se réduit ni à cette période de la vie où nous étions enfants ni à cette façon passive d’apprendre comme à l’école. Quand on est actif, on apprend. Mettre les outils à disposition des enfants et les laisser se les approprier en groupe (sans obligation de résultats) leur permet d’acquérir toutes les connaissances dont ils ont besoin. Et ils développeront d’autres compétences comme l’autonomie et l’empathie.
Quand la motivation vient de l’enfant ou de l’adulte, l’apprentissage active le système dopaminergique dans le cerveau et apporte plaisir et satisfaction, les connexions neuronales liées à cet apprentissage sont renforcées.
Moi quand je veux acquérir de nouvelles connaissances, je me dirige spontanément vers les supports écrits parce que je suis visuelle. D’autres auront besoin d’entendre une conférence, d’être dans l’action ou l’échange.
C’est un des luxes et une des forces de l’autodidacte : il peut choisir son mode d’apprentissage, son rythme, apprendre de ses erreurs sans jugement extérieur.

Lire la suite Lire la suite

Les chroniques audio de Bernard Collot : une mine d’or!

Les chroniques audio de Bernard Collot : une mine d’or!

Il y a quelques années, je suis tombée par hasard (enfin pas tant que ça) sur les chroniques de Bernard Collot. C’est un instituteur à la retraite qui a travaillé toute sa carrière dans des classes multi-âge, à la campagne.

Il a construit une école du 3ème type. Les écoles du 1er type sont les écoles classiques. Les écoles du 2ème type sont les écoles alternatives (Montessori, Freinet…) et celles du 3ème type permettent la construction des langages (oral, écrit, mathématique, scientifique…) dans des classes multi-âge.

Je ne vous en dis pas plus, je vous laisse écouter ses chroniques audio. Vous ne perdrez pas votre temps. Je les ai toutes écoutées au moins 3 fois!

Vous avez juste à cliquer ici.

 

J’ai eu la chance de le rencontrer l’année dernière à Besançon.

Et si? Et si j’étais ministre de l’éducation nationale?

Et si? Et si j’étais ministre de l’éducation nationale?

Olivier Roland a fait une vidéo il y a quelques jours sur les 10 réformes pour l’éducation s’il était ministre de l’éducation nationale. J’avoue que je lui ai « piqué » l’idée. Mais nos vidéos sont différentes. Je vous laisse en juger par vous-mêmes.

J’espère que vous partagerez vos réactions dans les commentaires.

 

Maman, c’est quoi? Une prison?
Non, c’est une école. Mais à l’école, comme dans les prisons pour adultes, on dit aux enfants exactement ce qu’ils doivent faire et ils sont punis s’ils ne s’exécutent pas. Les adultes, on les met en prison parce qu’ils ont commis un crime alors que les enfants y sont envoyés du fait de leur âge. On y range les enfants par date de naissance. On leur impose de passer leurs journées avec des camarades nés la même année. On les prive au niveau cognitif, social et affectif. On les coupe de la réalité du monde et de ses richesses.
L’école entrave le développement de la coopération et encourage le harcèlement. La ségrégation en classes d’âge et le manque d’occasions de jouer librement s’ajoutent aux facteurs qui empêchent la coopération, l’empathie et la capacité de prendre soin des autres de se développer.

Lire la suite Lire la suite